CPINI de CHANEINS-VALEINS

Chef de corps : Thierry DUPERRET

Tél. : 06 72 21 37 27

 

 Le Maire, les Conseillers Municipaux, les pompiers bénévoles, les financeurs et les riverains ont inauguré le nouveau Local des

Pompiers de Chaneins et Valeins, sis Route de Châtillon, le Samedi 5 Décembre 2015 à 11 h 00.

 

     
     

 

   

Mattéo, 9 ans, est retrouvé par une équipe spéciale (maître et son chien).                                                        Le chien est fier de sa découverte.                                                                                                              Les 13 équipes de maître-chiens participant à l'opération.

 

   

Il est 08H15, une matinée peu ordinaire en ce jeudi 21 janvier se déroule à Chaneins.

Cette active petite commune d'un peu plus de 900 habitants, est le théâtre d'un exercice particulier dont les acteurs ne sont autres que les Sapeurs pompiers.  Mais pas n'importe quels Sapeurs-Pompiers...         Venus des départements de l'Ain et du Rhône, des maître-chiens investissent le village et ses abords, à la recherche de Mattéo, 9 ans, disparu depuis la veille au soir.

Grâce à leurs chiens de recherche, ces spécialistes sectorisent sur cartes et se projettent sur le terrain . Leurs fidèles compagnons utilisent leur flaire pour retrouver des odeurs humaines.

 

Le Sergent Gaël SOMMER, conseiller technique cynotechnique du département du Rhône, et organisateur de cet exercice nous en dit plus :

 

«  Ces sapeurs pompiers, professionnels ou volontaires, sont engagés sur les interventions courantes, mais ils pratiquent en plus, la spécialité cynotechnique. De nombreuses heures de travail avec les chiens permettent à ces hommes et femmes de retrouver des personnes ensevelies (Effondrements de structures, glissements de terrain, explosions....) et des personnes égarées (personnes âgées Alzheimer disparues, tentatives de suicide, enfants disparus, fugues... ).

La méthode du questage consiste au chien à prospecter en « libre » sur des secteurs de recherche prédéfinis, et à détecter toutes odeurs humaines sur sa zone de recherche. Cette méthode différente mais complémentaire de celle utilisée par les gendarmes notamment ( le pistage, recherche à partir d'une odeur de référence) permet l'engagement des équipes (homme-chien) de nombreuses heures ou plusieurs jours après une disparition, quelques soient les conditions météorologiques.

J'ai tenu à réunir les équipes cynotechniques de l'Ain et du Rhône, car il est important de s'entraîner en mutualisant les moyens de secours. Si les techniques de travail sont identiques, les échanges restent très riches et nous permettent, entre autres, de progresser et élargir nos connaissances dans un domaine à la fois vaste et complexe. L’outil de travail vivant ne laissant pas la place à l'improvisation, entraîner un chien à la recherche de personnes est une spécialité prenante mais très contraignante. »

 

Mattéo sera retrouvé deux heures plus tard, en contre bas d'une route, le long d'un cours d'eau. En hypothermie et très faible,  il sera pris en charge par une ambulance.

Cet entraînement aura permis aux chiens à s'accoutumer à la détection d'effluves d'un enfant et fiabiliser leurs engagements sur la scène d'une vraie disparition.

 

Chapeau bas donc, à ces spécialistes qui passeront la journée ensemble, à « travailler les chiens » et échanger leurs expériences, leurs connaissances.